Communiqué de presse des associations CADR 67 - ASTUS - Piétons 67

Les associations ASTUS, CADR 67 et Piétons 67 avaient déploré, dans un communiqué paru le 30 septembre 2014, l'envahissement des trottoirs et pistes cyclables de la rue Jean Wenger-Valentin et de la rue du Wacken par des véhicules en stationnement sauvage pendant toute la durée de la Foire européenne, obligeant les piétons et les cyclistes à emprunter la chaussée, avec tous les dangers que cela comporte. Elles avaient formulé le souhait qu'à l'avenir les autorités municipales responsables et les services de police fassent le nécessaire pour que les trottoirs et les pistes cyclables de cette voie restent libres pour leurs usagers, précisant en particulier que les automobilistes disposaient de 10 Parkings relais donnant accès à la Foire à un tarif préférentiel.

D'autre part de nombreux exposants semblent trouver le tarif de leur parking dédié trop élevé et estiment pouvoir se garer légitimement en stationnement "très gênant".

Force est de constater que ce jour, vendredi 4 septembre 2015, premier jour de la Foire européenne de cette année, la situation est de nouveau la même que l'an dernier.

Les trois associations expriment donc à nouveau avec vigueur la même demande d’action immédiate aux autorités.

La rue Jean Wenger-Valentin et la rue du Wacken ne pourraient-elles pas être fermées à la circulation automobile, comme l’est déjà partiellement l’avenue Schutzenberger ? Pourquoi ce stationnement envahissant et dangereux n'est-il pas verbalisé ? Sinon, de même que la CTS protège dans ces rues les rails de tram du stationnement sauvage par des rubans de signalisation, ceux-ci pourraient également être disposés le long des chaussées pour empêcher les véhicules de mettre en danger piétons, cyclistes, poussettes et fauteuils roulants.

2 commentaires

Pourquoi ne pas utiliser le terrain de l'ancienne patinoire derrière le maillon pour l'utiliser comme parking. Ils auraient très bien pu aménager quelque chose de provisoire. Chaque année c'est la même chose mais pas de verbalisation. Mais c'est aussi lors d'événement sportif au rhénus, de la fête de la musique ou bien d'autres salons que des automobilistes se garent n'importe comment.
À chaque fois on laisse faire.

Le terrain de l'ancienne patinoire a bien été aménagé et utilisé, mais que partiellement.
Cette année suite à notre communiqué, il y a eu des verbalisations quasi-quotidiennes et deux passages de la fourrière.
Maintenant effectivement il faut poursuivre au quotidien afin que la réglementation soit respectée.
N'hésitez à nous rejoindre et à nous soutenir.

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.