ASTUS prend position sur l'augmentation annoncée des tarifs de la CTS en septembre prochain

Augmentation, mais…..

Une nouvelle fois, l’Eurométropole et la CTS annoncent une augmentation des tarifs en septembre prochain, limitée cette année cependant aux titres hors abonnement sur support papier.

ASTUS rappelle à cette occasion une nouvelle fois sa demande que les titres « tarif réduit » n’augmentent plus jusqu’à représenter la moitié du prix du ticket aller simple et soient aussi vendus à l’unité.

Concernant la dématérialisation des titres, ASTUS demande que la carte Badgéo, qui devrait être fournie gratuitement, permette de charger aussi tous les titres occasionnels (foire européenne, Racing) dont sont exclus une partie des usagers, ainsi que tous les titres proposés aux distributeurs de tram, y compris les Europass par exemple, et ce dans un périmètre raisonnable autour du lieu d'habitation et dans toute l'Eurométropole, a minima dans chaque commune et dans chaque quartier. ASTUS rappelle que l’internet à domicile et le smartphone sont encore loin d’être généralisés, contrairement à ce que laisse entendre la collectivité.

ASTUS demande qu’une nouvelle campagne d’information soit menée pour informer les usagers

-        d’une part des avantages du support Badgéo par rapport au support papier 

-        d’autre part que l’abonnement de travail doit être remboursé pour moitié par l’employeur, ce qui est encore ignoré par un grand nombre de salariés, notamment précaires. 

ASTUS rappelle enfin sa demande de mise en place d’un « ticket unique » qui permette, avec un titre CTS, de pouvoir circuler dans les 28 communes de l’Eurométropole sur le Réseau 67, mais aussi sur le réseau de train TER.

>>> La tribune parue dans l'édition du 3 juillet 2015 des DNA

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.