Enquête publique sur le projet Wacken Europe

L’Association des usagers des Transports Urbains de l’agglomération Strasbourgeoise a pris connaissance de l’enquête publique concernant le projet Wacken Europe qui inclue la réalisation d’un nouveau parc des expositions (PEX) et d’un nouveau quartier d’affaire international (QAI). La rénovation et l’agrandissement du palais de la musique et des congrès est en cours. Le Maillon doit quant à lui intégrer un nouveau théâtre d’ici à 2017 sur le site de l’actuel parking Tivoli.

Le quartier dispose aujourd’hui d’un maillage satisfaisant permettant une bonne accessibilité en modes actifs. Ce maillage sera amené à se renforcer ce qui est un point positif et incitatif à l’usage de la marche à pieds et du vélo.

Les projets PEX et QAI vont entraîner une augmentation du flux de visiteurs vers le quartier du Wacken. Dans cette optique, l’Eurométropole incite à l’utilisation des transports en commun et des modes actifs (vélo et marche). La densification prévue du projet oblige à la nécessité d’une augmentation de l’offre des transports en commun dans le secteur par l’augmentation des fréquences et des capacités d’accueil des rames de tram.

Ainsi, l’étude d’impact prévoit 4 700 déplacements supplémentaires en transports en commun générés par jour dans le quartier QAI, à l’horizon de fonctionnement de l’ensemble du quartier, lorsque tous les emplois seront occupés et lorsque le nouveau parc des expositions recevra des événements de l’ordre de 3 000 visiteurs par jour.

Or, le réseau actuel n’aurait pas la capacité d’absorber l’ensemble des voyageurs supplémentaires. Une augmentation de l’offre de transports en commun est donc jugée nécessaire.

L’étude d’impact conclue toutefois que le projet en lui-même n’aura aucun effet sur l’offre en transports en commun. Il n’est ainsi pas prévu la mise en place de nouvelles lignes dans le cadre du programme Wacken Europe. L’incidence du projet sur l’accessibilité en transports en commun est jugé faible.

ASTUS juge, à ce jour, l’accessibilité du quartier en transports en commun très satisfaisante. Toutefois, elle reste attentive au fait que cette offre devra nécessairement augmenter de manière progressive en lien avec la densification programmée, donc des nouveaux besoins du quartier afin d’assurer une bonne attractivité à l’utilisation des transports en commun.

Ainsi, la réalisation d’une ligne reliant le quartier du Wacken et les institutions européennes à la gare centrale via le réseau actuel avec adaptation des capacités des rames et des fréquences existantes est une réflexion qui mériterait d’être creusée.

ASTUS craint néanmoins que le projet de liaison est-ouest de la commune voisine de Schiltigheim ne favorise l’accès du quartier aux automobiles ce qui risquerait d’entraîner des problèmes de congestion aux heures de pointe. Elle juge préférable d’envisager de modifier le tracé de la ligne de bus 50 actuelle vers le lycée Kléber via l’avenue Herrenschmidt.

 

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.