Piétons, cyclistes et usagers des transports en commun disent : « NON à une mise à 2x2 voies de la rue Wenger Valentin et de la rue du Wacken" et renouvellent leur "NON à un nouveau parking voitures au Wacken »

Les associations CADR 67, Piétons 67 et ASTUS ont pris connaissance des résultats de l’enquête publique qui a porté sur la création d’un barreau routier, projet qui a clairement été rejeté par le commissaire enquêteur.

A cette occasion la municipalité a cru bon, par voie de presse, de relancer l’idée de mise à 2x2 voies de la rue Wenger Valentin et de la rue du Wacken.

Les trois associations sont tout à fait opposées à ce projet qui vient contredire frontalement la politique en matière de déplacements urbains mise en œuvre depuis le début des années 90 et qui a contribué à rééquilibrer la place de chaque mode sur la voie publique, au centre-ville comme peu à peu au-delà dans les première et seconde couronnes.

Le principe adopté d’une voirie à une 1x1 voie le long des lignes de tram doit être absolument maintenu, comme adopté sur les extensions construites ces dernières années. Les récents accidents mortels sur l’axe du tram avenue de Colmar, où cela n’avait pas été fait, montrent assez les dégâts de ce non-choix.

Ce projet de mise à 2x2 voies est incompatible avec la politique de réduction de la circulation automobile urbaine, dont la nécessité est enfin reconnue par les pouvoirs publics au lendemain de la COP 21.

Il est décrit une perspective d’augmentation des trafics routiers associés à la fréquentation des nouveaux équipements ainsi que des hôtels et des commerces à proximité. Selon les affirmations qui figuraient dans les documents de l’enquête publique précitée, le report d’une part des déplacements vers les modes actifs et les transports en commun existants ne suffirait pas à combler cette augmentation.

L’enjeu majeur consistera donc bien à maîtriser tous les types de circulation. Il s’agira de prendre en compte tous les modes de déplacement (transports en commun, vélos et piétons) au même titre que les flux motorisés individuels et d’opérer un rééquilibrage du partage de l’espace.

Il existe d’ores et déjà une bonne desserte du secteur du Wacken en tram et en bus, de tous les côtés, le cas échéant via les parking-relais Robertsau Boecklin, Rives de l’Aar ou Hoenheim-gare en amont, construits et exploités par la CTS, société d’économie mixte financée par la collectivité. Le quartier du Wacken se situe à proximité immédiate du centre-ville de Strasbourg et est desservi par les lignes de tramway B et E, ainsi que par la ligne de bus 2 plus au sud et la ligne de bus 50 à l’ouest.

Pour améliorer encore le service rendu, nous proposons de créer une liaison directe en tram vers la gare de Strasbourg (voir l’étude Transitec -TTK de novembre 2014) par les quais nord ou par les boulevards.

Il existe une desserte à vélo correcte de ce secteur par des pistes ou des bandes cyclables, sous réserve, toutefois, que l'interdiction du stationnement  des véhicules automobiles sur celles-ci soit respectée. Elle peut encore être améliorée quant aux continuités nécessaires et aux dessertes vers l’ouest et l’est.

Il existe une desserte à pied correcte de ce secteur par des trottoirs et des cheminements piétons, sous réserve, bien sûr, que là encore l'interdiction du stationnement des véhicules automobiles sur ceux-ci soit respectée.  Elle peut encore être améliorée par des équipements au profit des piétons du type de ceux mis en œuvre pour la magistrale piétonne en ville : pourquoi ainsi maintenir une avenue Schutzenberger à 2x2 voies ?

Il existe enfin des potentialités, en liaison avec les entreprises actuelles et futures du secteur, pour la collectivité locale de mettre en œuvre une véritable politique de plans de déplacement d’entreprise et de valoriser l’autopartage et même le covoiturage quand il peut être utile.

C’est pourquoi les trois associations s’opposent également à toute construction de nouveaux parkings voitures aux frais des contribuables dans le secteur, que ce soit à côté de la piscine, ou même sous la place de Bordeaux comme certains en rêvent tout haut.

 

                 François GIORDANI                Annick de MONTGOLFIER                Gilles HUGUET

                 Président ASTUS                     Présidente CADR 67                    Président Piétons 67

 

Voir la tribune parue dans les DNA du 15 mars 2016

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.