TRIBUNE : Eurométropole, un abonnement unique : ASTUS souhaite aller plus loin vers l’intermodalité pour tous

   

 

C'est avec satisfaction que l'ASsociation des usagers des Transports Urbains de l’agglomération Strasbourgeoise (ASTUS) a accueilli l'annonce de la mise en place, à l'automne 2016, de nouveaux abonnements permettant, sans surcoût, d'utiliser le réseau CTS, le Réseau 67 et TER Alsace dans le territoire de l'Eurométropole.

 

En effet, ASTUS milite de longue date et sans relâche pour la mise en place d'un ticket unique sur le territoire de l'Eurométropole. 

 

A cet  égard, ASTUS souhaite que cet abonnement unique soit simple et facile d'usage et demande qu'il soit possible d'utiliser le TER  et les cars du Réseau 67 dans le territoire de l'Eurométropole, mais aussi à Kehl, avec les abonnements du réseau bus/tram de la CTS.

 

Ce nouvel abonnement permettra une multimodalité particulièrement attractive et efficace pour se rendre des communes et quartiers de la deuxième couronne vers le centre métropolitain (par exemple de Fegersheim / Lipsheim à la gare centrale en 8 minutes ou de Vendenheim à la gare centrale en 9 minutes).

 

Mais tous les usagers ne sont pas des abonnés : aussi ASTUS maintient-elle sa demande d’un ticket unique pour les occasionnels leur permettant, avec le ticket CTS, sans surcoût, d’utiliser les trois réseaux dans tout le territoire de l'Eurométropole et à Kehl.

 

De plus, tous les déplacements ne se terminent pas en gare centrale de Strasbourg : bon nombre d'usagers ont besoin de traverser l'Eurométropole.  

 

C’est pourquoi ASTUS demande la mise en place de TER passants pour se déplacer facilement et rapidement du nord au sud - et vice-versa - notamment : ainsi aller de Vendenheim à Fegersheim / Lipsheim, ou de Hoenheim à la Meinau, en quelques minutes doit devenir possible sans être obligé de quitter le train systématiquement en gare centrale de Strasbourg. 

 

Des correspondances longues, inutiles et dissuasives seront ainsi évitées. Les habitudes de déplacement pourront être améliorées, en utilisant les 14 gares de l’agglomération et celle de Kehl, et réduiront l’usage de la voiture, en profitant du réseau TER Alsace, en complémentarité du réseau CTS et du Réseau 67.

 

Dans un premier temps, cela pourrait être facilement réalisable en mettant bout à bout les lignes TER omnibus Saverne-Strasbourg et Strasbourg-Sélestat et en prolongeant certains trains omnibus Haguenau-Strasbourg jusqu'au pôle d'échange urbain de Krimmeri-Meinau et jusqu’à Kehl.

Cette démarche positive permettrait au demeurant d’éviter la construction inutile et destructrice d'une nouvelle autoroute de contournement à l’ouest et correspondrait aux recommandations de la conférence internationale sur le climat - COP 21-, que la France accueillera et présidera du 30 novembre au 11 décembre prochains, qui préconise entre autres une meilleure utilisation des transports en commun pour une mobilité durable et soutenable.

Voir la tribune parue dans le courrier des lecteurs des DNA du 10 novembre 2015

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.